Artistes

AURELIE ROUSSELET - comédienne, chanteuse

 

 

Artiste pluridisciplinaire, Aurélie Rousselet oriente son travail vers des formes scéniques corporellement engagées mêlant musique et poésie. Issue d'une formation universitaire franco-allemande puis d'une formation professionnalisante d'Art Dramatique, elle partage aujourd'hui son activité entre pratique artistique et enseignement.

Chanteuse, comédienne de théâtre physique et danseuse, sa recherche principale consiste à relier voix et corps, trop souvent séparés dans la culture occidentale. De 2016 à 2018, elle participe dans cette dynamique à un laboratoire de recherche sur l’improvisation en danse et en musique avec la Compagnie Maguy Marin et le Collectif PaLaBres (Pratiques artistiques en actes, Laboratoire de Recherche. Musiques nomades et transversales).

Chanteuse de jazz et de blues, elle s'est produite pendant 4 ans avec le quartet Sweet Indigo et joue avec plusieurs musiciens de jazz lyonnais

Pratiquant déjà de manière assidue la danse contact improvisation, le contemporain puis la danse blues, son envie d’engagement physique dans le jeu théâtral s’est confirmée avec la découverte du mime et de la biomécanique d’après Meyerhold. Le jeu physique lui permet alors de trouver une justesse d’interprétation en s'éloignant du mode réaliste et psychologique. Petit à petit, le champs du théâtre physique lui ouvre celui du théâtre visuel, incluant la manipulation de matières et d’objets marionnettiques.

Des rencontres fortes rythment ce parcours : elle s'est notamment formée auprès de la Cie Philippe Genty (écriture plateau, dramaturgie et chorégraphie), Claire Heggen du Théâtre du Mouvement (marionnettiste corporel), Lionel Ménard (Mime Marceau) et Tony De Maeyer (bioméchanique), Jean- Antoine Bigot de la Cie Ex-Nihilo (danse et objet), Arno Ferrera (Cie Un Loup pour L'homme) et Josa Kölbel (Berlin Circus Festival). 

En tant que pédagogue, elle intervient depuis 2015 à Arts en Scène, centre de formation artistique lyonnais dirigé par Eric Zobelautour de la voix parlée et chantée, dans une approche toujours très rattachée au corps. Elle travaille avec tout type de public – professionnels, amateurs, lycéens… En 2016-2017, elle anime un atelier de théâtre en allemand et met en scène les lycéens dans une pièce de Hans Eisler.

En 2017, elle travaille avec le Théâtre Nouvelle Génération pour la version franco-allemande du projet L.I.R (Livre in Room), dirigé par Joris Mathieu.

Elle s'est formée en théâtre, danse, performance, chant lyrique et jazz notamment au près de Eduardo Lopes, Philippe Georges, Philippe Clément, Guillaume Bailliart, Christine Kotschi, Nicolas Umbdenstock, Shahar Dor, Jürgen Hassmann, Patricia Küppers, Liz King, Florian Bilbao, Marcelo Sepulveda, Philippe Rives...


 
 

CYNTHIA CAUBISENS - pianiste et plasticienne sonore

Cynthia Caubisens nourrit son projet artistique de domaines qu’elle pratique en synergie : les langages contemporains — improvisation, création et plasticité sonore —, l’interprétation d’un répertoire en résonance avec son univers poétique ainsi que la transmission.

Ses activités de pianiste l’amènent à se produire régulièrement en récital, en soliste avec orchestre, en formations de musique de chambre et en ensembles, en France et en Europe. Cynthia a été invitée aux Biennales d’Art Contemporain et Musiques en Scène de Lyon, aux festivals Musiques en Yvelines, Carré d’As et Musique à Remiremont, au Festival d’Automne en Estonie, à la Semaine de l’Improvisation à Metz. On peut l’entendre aux Opéra-Théâtres de Metz et Limoges, à l’Amphi de l’Opéra et salle Molière à Lyon, l’Auditorium de Perpignan, aux théâtres de l’Hôtel de Ville au Havre et Le Nickel à Rambouillet, à la Bibliothèque Royale de Bruxelles. Fidèle au répertoire des XXe et XXIe siècles, elle joue sous la baguette de J. Kaltenbach, F. Pierre, J. Jousse dans l’EO Les Voyages extraordinaires, J.P. Pinet avec l’Ensemble Stravinsky.

En 2004, Cynthia a obtenu son Master’s Degree avec distinction en piano au Koninklijk Conservatorium Brussel puis son Certificat d’Etudes Complémentaires Spécialisées, mention très bien en musique de chambre au CNSMD de Lyon en 2007, au sein de l’ensemble Triohumara. Dès le début, ses goûts éclectiques l’ont attirée vers le piano, mais encore la harpe, le chant et l'art dramatique. Elle a également été récompensée par un 1er prix d’organologie à Paris pour son mémoire sur le facteur de piano Henri Herz, référencé dans les ouvrages sur ce sujet.

Inspirée par de fortes rencontres avec des compositeurs et des improvisateurs comme Gilbert Amy, Georges Aperghis, Helmut Lachenmann, Frank Krawczyck, François Leclère et Jacques Di Donato, elle nourrit désormais son projet artistique des domaines qu’elle pratique en synergie : les langages contemporains — improvisation, création et plasticité sonore —, l’interprétation d’un répertoire en résonance avec son univers poétique ainsi que la transmission. Cynthia réalise donc aussi des spectacles et performances en solo, avec l’Ensemble Triohumara ou aux côtés de comédiens, danseurs et plasticiens, notamment aux Festivals Belles Latinas à Lyon et Mine d’Art à Montceau-les-Mines, à la Semaine de l’Improvisation à Metz, à Bruxelles. Elle a créé le concept ligne courbe, qui se veut d’organiser régulièrement des rencontres transdisciplinaires d’improvisation libre à Lyon. Toujours très proche de la voix, elle se produit au sein de L’étreinte – duo lyrique, fondé avec sa complice la soprano Marie Bretel.

Diplômée d'Etat et titulaire, Cynthia enseigne piano, déchiffrage et improvisation au Conservatoire de Rambouillet et la pédagogie au Centre de Formation Professionnelle de la Musique à Lyon. Initiant dès le 1er cycle aux langages des XX et XXIe siècles, elle intervient dans le cadre de projets pédagogiques autour de ses spectacles et forme, notamment aux CRR et CEFEDEM de Metz et Perpignan, étudiants et professeurs à la pratique et à l’enseignement de l’improvisation.


GUILLAUME DUBOIS - clarinettiste, saxophoniste

Puisant inspiration et énergie à la source du souffle, Guillaume s'exprime aux clarinettes & saxophones dans différents univers, papillonnant du Jazz et des musiques improvisées aux Musiques du monde, en passant par la Chanson ou le Spectacle jeune public. Il compose également pour le théâtre, la danse et le court métrage.

Le projet Jazz Poetry au sein de la Cie Korpüscül lui ouvre un nouveau terrain de jeu à explorer à deux, où Musique et Langage interagissent et se mêlent en une matière sonore sans cesse renouvelée.

 


STÉPHANE ROTENBERG - comédien et metteur en scène

Stéphane Rotenberg s'est d'abord formé en tant qu'ingénieur à Lyon. C'est dans ses études scientifiques qu'il découvre le théâtre, d'abord par l'improvisation, puis dans la filière théâtre-études de l'INSA, où il s'essaie à la mise en scène. Après son diplôme, il rejoint le Théâtre de l'Iris à Villeurbanne puis intègre le Conservatoire de Villeurbanne, dirigé par Philippe Clément. Il apporte alors à son bagage d'apprenti comédien un apprentissage complémentaire de chant, de formation musicale, de danse et de dramaturgie. Durant ses deux années de conservatoire, il travaille du théâtre classique comme contemporain, et approfondit sa pratique de l'improvisation. En 2016, il joue dans le Pays Lointain de Jean-Luc Lagarce, dirigé par Christine Joly ; en 2017 dans les Trois Ruptures de De Vos, dirigé par Jean-Philippe Salério, ainsi que des formes théâtrales et musicales courtes dirigées par Caroline Boisson, comédienne de la compagnie de l'Iris.
Stéphane se définit comme un comédien sensible aux nouvelles formes d'écritures, au théâtre narratif et au théâtre d'actualité. Artiste autant que spectateur, il souhaite un théâtre physique, documenté et engagé

 


DOUGAL KEMP - directeur musical

Issu à l’origine d’une formation classique avec l’apprentissage du Saxophone au Conservatoire de Saint-Claude (39), Dougal KEMP a commencé la composition au lycée, pour différents ensembles de musiques actuelles. Egalement intéressé par divers styles de musique, il a longtemps cherché quel(s) univers le touchai(en)t le plus, notamment avec l’étude du Saxophone Jazz au Conservatoire de Lyon, ou du Théâtre à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne (le langage étant curieusement très proche de celui de la musique). Ce n’est qu’en licence, lors d’un cursus musicologie à l’Université Lyon 2 que la question de composition classique et orchestrale s’est imposée, donnant suite au Master MAAAV à l’Université Lyon 2 (Musique Appliquée Aux Arts Visuels) ainsi qu’au DEM d’écriture musicale au Conservatoire de Lyon.

Dougal cherche depuis ses débuts en composition à construire des images, à chercher comment raconter une histoire en musique, et par quelles techniques d'écriture nous pouvons évoquer différentes sensations. C'est pour cela que durant toutes ses études, il n'a jamais voulu séparer les études théâtrales des études musicales, le vocabulaire et les méthodes de création n'étant pas si différents, et l'un pouvant enrichir l'autre ; Ainsi, à travers les différents projets théâtraux comme filmiques, il travaille à enrichir la musique avec l'image, et à nourrir l'image de la musique pour viser à une cohérence de sens et d'esthétique.

Site web : www.dougalkemp.com


MARION LECHEVALLIER - comédienne

Après des Études Théâtrales à la Sorbonne-Nouvelle, le Conservatoire d’ Art Dramatique du XVIème arrondissement  de Paris dirigé par Éric Jakobiak, et le cours de danse contemporaine de Nadia Vadori-Gauthier, Marion Lechevallier intègre le « GEIQ compagnonnage-théâtre » de Lyon, en  2010.
​Pendant son parcours, elle reçoit plusieurs formations puis joue sous la direction de: Célie Paute, Olivier Maurin, Yves Charreton-Cie Fenil Hirsute, Claire Rengade-Cie Craie, Sylvie-Mongin-Algan et Guy Naigeon-Cie Les Trois-Huit, Guillaume Bailliart-Groupe Fantomas, Nicolas Ramond-Cie Les Transformateurs, Florian Santos et Élodie Grumelart -Cie Et Si C'était Vrai ? ​et Clément Arnaud-Cie Traversant 3.
Au cinéma, elle rencontre Ingrid Franchi, une réalisatrice avec qui elle travaille sur plusieurs courts métrages qui ont reçu de nombreux prix et sur une série en tournage.
Elle réalise aussi depuis 2010, des films documentaires, courts métrages de fictions et des vidéos pour les productions théâtrales.
Elle monte sa première mise en scène: Mon(s)tre, un royaume pour un cheval. Cie L’Atelier Vipère.
​Elle intervient aussi en établissements scolaires.
En ce moment elle travaille avec:
- Vincent Bady-Cie Les Trois-Huit, dans Rivesaltes Fictions-Question Suivante, texte primé aux Journées d’Auteurs de Lyon.
- Philippe Labaune Théâtre du Verseau, Neuf Petites Filles, de Sandrine Roche.
- Raphaël Gouisset. Les Particules. Robots. Théâtre numérique.
- Elsa Rocher, Cie No Man’s Land, Algérie, ton Imprécation douce.
- Nicolas Nova, sur une web-série lyonnaise : Dans La Peau de Martin.
Et Anne Auger - Cie La Bouleversante-  Les règles du savoir vivre dans la société moderne de Jean Luc Lagarce.


VERA MARKOVIC - violoniste

Elle se produit depuis longtemps dans différentes formations de musique de chambre (de la sonate au quintette) et plusieurs orchestres sur la région lyonnaise.
Elle a élargi son répertoire au tango argentin, ayant sillonné les routes d’Europe pendant plusieurs années avec le groupe Roulotte tango. 
Elle fonde le quatuor Arta Balarta en 2015, groupe qui explore des musiques du monde revisitées pour le quatuor à cordes, ainsi que le répertoire classique.
Aujourd’hui, elle poursuit sa formation artistique au sein du théâtre de l’Iris (Villeurbanne) pour développer la création de spectacles, mettant en lien théâtre et musique.
Professeur de violon au Conservatoire de Saint-Etienne depuis 2002, le théâtre permet d’enrichir sa pédagogie, et de proposer des projets qui mettent le violon en lien avec différents médiums d’expression.

 

 

 


KEN MALAISÉ - batteur, percussionniste

Il intègre très tôt des formations en musiques actuelles tout en étudiant dans les écoles Agostini de Rouen et de Paris jusqu'en 2010. Il décide par la suite d’approfondir ses connaissances en jazz et musiques afro-cubaines au sein de la fondation Danilo Pérez de Panamá pendant 1 an.

En 2013, sentant la nécessité de s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux, il décide de partir en Inde. Il y étudie les tablas auprès du Maître Sri Sanjay Karandikar à Pune et enrichit sa vision du rythme et de la musique loin des normes et des règles harmoniques lui étant familières jusqu'ici.
Rentré en France en 2015, il termine sa formation à l'ENM de Villeurbanne tout en jouant au sein de diverses formations (NewOld, Guaracha Sabrosa, Orfa...) favorisant la création originale et le métissage des cultures. Il évolue aujourd'hui entre jazz-world, afrobeat expérimental, salsa cubaine ou encore ethno-rock. Il participe également à des projets mêlant théâtre, danse et musique, véritables "laboratoires" de recherches collectives.
 

 

 

 


HUGO SICLIER - clarinettiste

Étudiant au conservatoire de Lyon, Hugo Siclier est aussi professeur de clarinette en cours particuliers. Musicien classique, il s’ouvre à la musique actuelle en passant par le reggae puis par la musique électronique. Il a notamment enregistré un album avec le groupe Izo Nomia, collaboré sur plusieurs enregistrement de Musique de film/court-métrage et développe son propre projet de musique électronique « Samâ ».


JULIA WOIGNIER - Illustratrice, graphiste

Née en 1986, Julia Woignier n’a jamais cessé de dessiner. En 2013 elle est diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg et lauréate au Concours international d’illustration de Montreuil « Un livre pour demain ». Elle se passionne pour les contes populaires qui ont jalonné son enfance. Aujourd’hui, elle travaille à des projets multiples allant du livre jeunesse au décors de théâtre animé. Ses livres "La Clé" et "La forêt invisible" sont édités chez MéMo. 

Site web : http://cargocollective.com/juliawoignier