Artistes

AURELIE ROUSSELET - comédienne chanteuse

Artiste pluridisciplinaire, Aurélie Rousselet oriente son travail vers des formes scéniques corporellement engagées mêlant musique et poésie. Issue d'une formation universitaire franco-allemande puis d'une formation professionnalisante d'Art Dramatique, elle partage aujourd'hui son activité entre pratique artistique et enseignement.

Chanteuse de jazz et de blues, elle se produit régulièrement avec son groupe Sweet Indigo et, depuis 2017, enseigne la danse blues au sein de l'association Gon'a Swing.

Aurélie Rousselet participe depuis 2016 en tant que vocaliste danseuse à un laboratoire de recherche autour de l'improvisation en danse et en musique, en partenariat avec la Compagnie Maguy Marin et PAALABRES (Pratiques artistiques en actes, Laboratoire de Recherche. Musiques nomades et transversales).

En 2015, elle intègre l'équipe pédagogique d'Arts en Scène, centre de formation artistique lyonnais dirigé par Eric Zobel. Elle dirige des stages autour de la voix parlée et chantée. Elle intervient auprès de publics différents : amateurs, comédiens, danseurs, improvisateurs. Depuis 2016, elle intervient également au près de lycéens qu'elle met en scène dans le cadre d'ateliers de théâtre en allemand.

En 2017, elle a travaillé avec le Théâtre Nouvelle Génération pour la version franco-allemande du projet L.I.R (Livre in Room), dirigé par Joris Mathieu.

Elle s'est formée en théâtre, danse, performance, chant lyrique et jazz notamment au près de Lionel Ménard, Tony de Maeyer, Eduardo Lopes, Philippe Georges, Philippe Clément, Julie Brochen, Guillaume Bailliart, Christine Kotschi, Nicolas Umbdenstock, Shahar Dor, Jürgen Hassmann, Patricia Küppers, Liz King, Florian Bilbao, Marcelo Sepulveda, Philippe Rives...


CYNTHIA CAUBISENS - pianiste et plasticienne sonore

Cynthia Caubisens nourrit son projet artistique de domaines qu’elle pratique en synergie : les langages contemporains — improvisation, création et plasticité sonore —, l’interprétation d’un répertoire en résonance avec son univers poétique ainsi que la transmission.

Ses activités de pianiste l’amènent à se produire régulièrement en récital, en soliste avec orchestre, en formations de musique de chambre et en ensembles, en France et en Europe. Cynthia a été invitée aux Biennales d’Art Contemporain et Musiques en Scène de Lyon, aux festivals Musiques en Yvelines, Carré d’As et Musique à Remiremont, au Festival d’Automne en Estonie, à la Semaine de l’Improvisation à Metz. On peut l’entendre aux Opéra-Théâtres de Metz et Limoges, à l’Amphi de l’Opéra et salle Molière à Lyon, l’Auditorium de Perpignan, aux théâtres de l’Hôtel de Ville au Havre et Le Nickel à Rambouillet, à la Bibliothèque Royale de Bruxelles. Fidèle au répertoire des XXe et XXIe siècles, elle joue sous la baguette de J. Kaltenbach, F. Pierre, J. Jousse dans l’EO Les Voyages extraordinaires, J.P. Pinet avec l’Ensemble Stravinsky.

En 2004, Cynthia a obtenu son Master’s Degree avec distinction en piano au Koninklijk Conservatorium Brussel puis son Certificat d’Etudes Complémentaires Spécialisées, mention très bien en musique de chambre au CNSMD de Lyon en 2007, au sein de l’ensemble Triohumara. Dès le début, ses goûts éclectiques l’ont attirée vers le piano, mais encore la harpe, le chant et l'art dramatique. Elle a également été récompensée par un 1er prix d’organologie à Paris pour son mémoire sur le facteur de piano Henri Herz, référencé dans les ouvrages sur ce sujet.

Inspirée par de fortes rencontres avec des compositeurs et des improvisateurs comme Gilbert Amy, Georges Aperghis, Helmut Lachenmann, Frank Krawczyck, François Leclère et Jacques Di Donato, elle nourrit désormais son projet artistique des domaines qu’elle pratique en synergie : les langages contemporains — improvisation, création et plasticité sonore —, l’interprétation d’un répertoire en résonance avec son univers poétique ainsi que la transmission. Cynthia réalise donc aussi des spectacles et performances en solo, avec l’Ensemble Triohumara ou aux côtés de comédiens, danseurs et plasticiens, notamment aux Festivals Belles Latinas à Lyon et Mine d’Art à Montceau-les-Mines, à la Semaine de l’Improvisation à Metz, à Bruxelles. Elle a créé le concept ligne courbe, qui se veut d’organiser régulièrement des rencontres transdisciplinaires d’improvisation libre à Lyon. Toujours très proche de la voix, elle se produit au sein de L’étreinte – duo lyrique, fondé avec sa complice la soprano Marie Bretel.

Diplômée d'Etat et titulaire, Cynthia enseigne piano, déchiffrage et improvisation au Conservatoire de Rambouillet et la pédagogie au Centre de Formation Professionnelle de la Musique à Lyon. Initiant dès le 1er cycle aux langages des XX et XXIe siècles, elle intervient dans le cadre de projets pédagogiques autour de ses spectacles et forme, notamment aux CRR et CEFEDEM de Metz et Perpignan, étudiants et professeurs à la pratique et à l’enseignement de l’improvisation.


GUILLAUME DUBOIS - clarinettiste, saxophoniste

Puisant inspiration et énergie à la source du souffle, Guillaume s'exprime aux clarinettes & saxophones dans différents univers, papillonnant du Jazz et des musiques improvisées aux Musiques du monde, en passant par la Chanson ou le Spectacle jeune public. Il compose également pour le théâtre, la danse et le court métrage.

Le projet Jazz Poetry au sein de la Cie Korpüscül lui ouvre un nouveau terrain de jeu à explorer à deux, où Musique et Langage interagissent et se mêlent en une matière sonore sans cesse renouvelée.

 


STÉPHANE ROTENBERG - comédien et metteur en scène

Stéphane Rotenberg s'est d'abord formé en tant qu'ingénieur à Lyon. C'est dans ses études scientifiques qu'il découvre le théâtre, d'abord par l'improvisation, puis dans la filière théâtre-études de l'INSA, où il s'essaie à la mise en scène. Après son diplôme, il rejoint le Théâtre de l'Iris à Villeurbanne puis intègre le Conservatoire de Villeurbanne, dirigé par Philippe Clément. Il apporte alors à son bagage d'apprenti comédien un apprentissage complémentaire de chant, de formation musicale, de danse et de dramaturgie. Durant ses deux années de conservatoire, il travaille du théâtre classique comme contemporain, et approfondit sa pratique de l'improvisation. En 2016, il joue dans le Pays Lointain de Jean-Luc Lagarce, dirigé par Christine Joly ; en 2017 dans les Trois Ruptures de De Vos, dirigé par Jean-Philippe Salério, ainsi que des formes théâtrales et musicales courtes dirigées par Caroline Boisson, comédienne de la compagnie de l'Iris.
Stéphane se définit comme un comédien sensible aux nouvelles formes d'écritures, au théâtre narratif et au théâtre d'actualité. Artiste autant que spectateur, il souhaite un théâtre physique, documenté et engagé